Les Post-It dans les portes

post-it note elvis

Où je travaille il y a une grande aire ouverte et quelques bureaux fermés autour. Les bureaux sont fermés par ce qui ressemble à des portes-patios, le screen en moins. Deux grandes vitres coulissantes, de dimensions égales. Quand une porte est complètement ouverte ou complètement fermée, l’image est presque identique. Alors il arrive ce qui arrive souvent avec les portes-patios: les gens se cognent à une porte fermée.

Évidemment, quand ça arrive aux autres, c’est très drôle. Mais pour la victime, c’est différent. D’abord, on se sent vraiment épais. Ensuite, on se rend compte qu’en plus d’être épais, on s’est vraiment fait mal. Enfin, on se retourne et on voit tout le monde qui rit ou se retient tant bien que mal de rire. Imaginez que c’est votre troisième journée dans la place, et ce n’est vraiment plus drôle.

Je suis en arrêt de travail depuis un mois et demi. Je passe au bureau des fois, mais seulement le soir ou la fin de semaine, quand il n’y a personne. (C’est con, parce que ce sont les gens que j’aime le plus de cet endroit, mais c’est comme ça que je file ces temps-ci.) Ça me permet de suivre de loin ce qui se passe. Je lis mes courriels, je vois les bureaux qui s’ajoutent, qui se déplacent. Mon bureau, où on avait d’abord logé temporairement un pigiste, et qui ne semble plus exister maintenant.

Et depuis quelques semaines, l’ajout graduel de Post-It dans les portes vitrées. Des mosaïques, plusieurs couleurs, plusieurs formats. Jamais rien d’écrit sur les petits papiers autocollants. J’ai cherché un sens, une logique. Une nouvelle forme d’art? Puis j’ai cru à une inside joke, qui commence dans un bureau et qui se répand à tous les autres tranquillement, parce que tout le monde aime la joke et veut la perpétuer. On est bons là-dedans où je travaille.

Cet après-midi je suis passé là-bas et je n’étais pas seul. Mon ami, collègue et partenaire squatteur de bureau y était. Il m’a mis au courant des derniers développements. Comme je n’ai plus de poste de travail, je ne prends plus mes emails, et je traîne de la patte dans les actualités. Puis je me suis informé à propos des Post-It. « Ah ça? Y avait de plus en plus de monde qui se cognait sur les portes. » Fiat lux! C’est une mesure de sécurité. Simple et efficace: maintenant on voit très bien quand une porte est fermée.

Ensuite j’ai eu envie de raconter cette révélation anodine. C’est le genre de petite chose banale qu’on ne peut que partager avec des gens qu’on voit régulièrement: un coloc, une blonde. Je lui aurais déjà parlé du mystère des Post-It, et sans raison particulière j’aurais lancé: « Oh tu sais l’histoire des Post-It dans les portes? J’ai enfin appris c’était pourquoi! » Mais je vis seul, et je n’ai plus de blonde. Alors je raconte ça ici. J’imagine que c’est une des raisons derrière ce blog: il est mon compagnon quotidien imaginaire.

Publicités

Deux soirées

Quelques observations aléatoires, surgies au fil des deux dernières soirées:

  • Une grande brune, ça me tombe vraiment dans l’oeil.
  • Les sites de rencontre, c’est pour les gens qui ont un excès de poids.
  • Les DJ électroclash jouent plein de merde des années 80. Pourquoi ils ne jouent pas le good stuff? En particulier, est-ce que ce serait si difficile de plugger Michael Jackson dans leur set?
  • J’aime vraiment les filles qui portent des gros chapeaux de fourrure. En général, je me fous pas mal des modes, mais j’espère que celle-ci va durer. Évidemment, quand je me rends compte qu’une mode existe, c’est le signe que son déclin commence…

Quelles conclusions tirer de tout ça? Hmmm. Je ne sais pas trop. Si vous êtes une brune grande et mince (Par « mince », je ne veux probablement pas dire la même chose qu’une femme. Si vous pensez que vous devriez perdre une dizaine de livres, vous êtes probablement mince dans mon livre à moi. Si vous avez abandonné ce combat depuis longtemps, alors vous avez aussi abandonné la chance que je vous trouve de mon goût.), que vous aimez Michael Jackson et que vous portez un chapeau de fourrure, dites-moi ce que vous en pensez.

Résolution 2008 #1: être plus qu’une ado emo

Bon. Mon coming out se fait petit à petit, et je commence à avoir des lecteurs. Ma première résolution pour 2008 concerne donc ce blog.

En ce moment, il s’agit d’un exutoire personnel où il est question de moi, moi et encore moi. Bref, un typique journal intime d’adolescente emo, que je trouverais inintéressant si ce n’était pas moi qui l’écrivais.

Je résous donc d’écrire des trucs plus utiles pour mes ami-e-s lecteur-trice-s. En particulier, je voudrais poster régulièrement sur ma vie culturelle: musique, spectacles, films, lectures, sorties. En principe, j’aimerais fournir un compte rendu de chacune de mes sorties (spectacle, film, bar), et autant que possible une critique de chaque album que j’écoute attentivement et de chaque livre que je termine. Ça me sera d’ailleurs utile à moi aussi, puisque ça me donnera une source d’information pour mes bilans 2008.