Je suis infidèle

Il y a deux mois, je vous vantais les mérites de mon iPod Shuffle:

C’est peut-être la troisième de mes possessions que j’aime le plus, après mon vélo et mon sac Cocotte.

Et maintenant, je lui suis infidèle. Voici ma maîtresse:

iPod Touch

(Oui, c’est bien une photo de mon dérailleur arrière comme écran d’accueil. Le premier amour n’a pas changé.)

Le iPod Touch est une petite merveille. C’est un nano-ordinateur, qui peut presque tout faire, pour la modique somme de 250$. Il y a six ans, j’avais acheté un Palm pour un prix similaire. L’écran était monochrome, l’espace mémoire contenait 8 Mo, et le module de son consistait en un carillon utilisé pour les alertes. Le Touch contient 8 Go d’espace mémoire (1000 fois plus!), joue de la musique, des films, des photos, se connecte sur Internet sans fil, me permet de visiter mes sites favoris ou de prendre mes courriels, en plus de servir les mêmes fonctions que le Palm (calendrier, contacts, notes, tâches).

Malgré toutes ces qualités, le Touch est plus difficile à utiliser comme lecteur MP3 que mon vieux Shuffle (qui coûtait lui-même 130$ quand je l’ai acheté). D’abord, il n’y a aucun bouton, ce qui rend impossible de le contrôler sans regarder, la main dans la poche, ou même à travers le tissu du pantalon ou du manteau.

Mais surtout, il y a beaucoup trop d’espace pour la musique. Avec mon Shuffle, je gérais manuellement une liste d’une centaine de pièces. Je peux mettre 16 fois plus de musique sur le Touch. Impossible de gérer ça à la mitaine. Mais impossible aussi de juste synchroniser toute ma musique, parce que j’en ai assez pour remplir 5 fois le Touch.

Je vais devoir passer encore plus de temps dans iTunes. Quel grand malheur!

Publicités

Bittersweet Symphony

Pour me consoler, mon Shuffle m’a fait un beau cadeau. J’ai mis le pied hors de l’autobus et il a commencé la lecture de Bittersweet Symphony de The Verve, qui a accompagné ma marche jusque chez moi. Le fadeout s’est terminé juste comme je tournais la clé dans la porte. Timing parfait. Et comme toune de marche, Bittersweet Symphony est dure à battre. Chaque pas te fait sentir un peu plus bad ass, jusqu’à que tu te sois prêt à tout arracher.

Mon iPod

iPod Shuffle Je n’ai qu’un iPod, et c’est le plus cheap. Un Shuffle première génération de 512 Mo. C’est peut-être la troisième de mes possessions que j’aime le plus, après mon vélo et mon sac Cocotte.

J’aime qu’il soit presque indestructible. (Je devrais pas dire ça, la dernière fois ça m’a porté malheur.) J’aime qu’il ait juste 5 boutons en tout, et que je puisse m’en servir à travers quelques couches de vêtements, juste au toucher. J’aime qu’il puisse servir de mini-disque USB à brûle-pourpoint. J’aime l’expression « à brûle-pourpoint ». Mais par dessus tout, j’aime qu’il m’oblige à choisir dans ma musique.

Ma librairie iTunes est rendue à 33,83 Go, 7081 morceaux, 20 jours. Et ça grossit chaque jour. Mon Shuffle ne sera jamais plus gros que 480 Mo, environ 120 morceaux, +/- 8 heures. Ça veut dire qu’il contient au plus ~2% de ma musique. C’est ce qu’on appelle la crème.

Le remplissage du Shuffle est une opération complexe et itérative. Je commence par enlever tout ce qu’il y a dedans que je n’ai plus envie d’entendre. Normalement il ne reste plus grand chose après ça. Puis je remplis petit à petit, en furetant au hasard dans différents classements: date de l’ajout, nom de l’artiste, genre, nombre d’écoutes. J’ai aussi commencé à ajouter des contraintes supplémentaires, juste pour le fun. Par exemple, lors du dernier remplissage, je me suis dit qu’il n’y aurait pas plus d’une toune par artiste.

Une fois le Shuffle plein, il faut le mettre à l’épreuve. Sa mission est de rendre une épicerie ou une ride en métro agréable. Si je me surprends à skipper des tounes, c’est mauvais signe. De retour à la maison, je les enlève et je les remplace. Après quelques rondes similaires, j’arrive habituellement à un Shuffle qui peut durer pas loin d’un mois dans mes oreilles. Évidemment, il est ajusté régulièrement pour faire place à de nouveaux arrivages, mais le core de la sélection toughe pas mal.

Ce n’est pas vraiment un mix tape, parce que c’est trop long, trop varié et que l’ordre est de toute façon aléatoire. C’est une sélection de pièces qui me donnent de la joie, pour des raisons souvent bien différentes. Je vais commencer à archiver ces sélections ici-même. Elles seront taggées « dans le Shuffle« .