Éthique 101 avec Georges Laraque

Je suis en train de lire One World, the Ethics of Globalization du philosophe Peter Singer. C’est intelligent, pertinent, accessible. J’en reparlerai peut-être quand j’aurai terminé. Comme je n’ai pas touché à la philosophie depuis le cégep, je dois faire quelques recherches pour comprendre les concepts que je ne connais pas. Une chose merveilleuse est advenue depuis mon temps d’étudiant: Wikipedia. Voici un résumé de ce que j’ai appris jusqu’à maintenant.

Tout d’abord, l’éthique est une branche de la philosophie qui s’intéresse à la morale: le bien, le mal, la justice. Contrairement à la religion, elle approche ces sujets avec ses outils à elle: la logique, le discours, l’argumentation. Il y a trois courants principaux en éthique: la déontologie, le conséquentialisme et l’éthique de la vertu. Je vais essayer d’illustrer ces trois courants en utilisant une mise en situation impliquant l’idole de ces dames, nul autre que Georges Laraque.

Le 21 novembre dernier, Big Georges s’enlignait pour mettre en échec au centre de la patinoire le défenseur Niklas Kronwall des Red Wings de Detroit. Kronwall, l’ayant vu venir, dévia de sa course pour éviter le matamore du Tricolore. Laraque, voyant que le joueur adverse allait passer à côté de lui sans trop de difficulté, souffrit d’une crampe au cerveau et décida d’étendre sa jambe pour faire trébucher Kronwall. On appelle ça « donner du genou », ça fait très mal et c’est interdit. Voyez par vous-même:

Dans l’extrait suivant, même Don Cherry, grand apôtre du jeu robuste et partisan de longue date du Gros Georges, concède qu’il s’agit d’un coup vicieux:

Le lendemain de l’incident, les Red Wings annonçaient que Kronwall allait rater de 4 à 8 semaines de jeu à cause d’une élongation ligamentaire au genou.

Pas besoin d’un long débat sur la moralité du geste de Laraque. Enfreindre un règlement et poser un geste qui est reconnu pour les risques élevés de blessure qu’il occasionne, c’est mal. Combien mal? Voilà déjà une question plus intéressante, ouverte à l’interprétation et au débat. Georges ayant été convoqué devant le comité de discipline de la ligue pour voir son geste sanctionné, imaginons trois commissaires différents, chacun basant sa décision sur un des courants de l’éthique. Lire la suite