BlueTooth II

À une certaine distance, il est impossible de distinguer la gars qui s’énerve dans son oreillette BlueTooth du schizophrène désinstitutionnalisé qui se parle tout seul en sacrant.

Publicités