Le couteau

Quand j’ai fini de tartiner mes toasts, je lèche le couteau. Deux bonnes grosses lichées. Il est propre propre propre quand j’ai fini.

Quand j’étais enfant et que je faisais ça, ma mère me disait: « Fais pas ça, tu vas te couper la langue. » Ça doit bien faire trente ans que je fais ça et il n’est jamais rien arrivé à ma langue. Des fois, il ne faut pas écouter sa mère.

Publicités

8 commentaires

  1. Une question pour trancher le débat (hohoho) : ton couteau, c’est un couteau de type «méchant» qui coupe super gros ou bien un couteau de type «a beurre» qui est très bon pour tartiner mais ne ferais pas de mal à une mouche ???

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s