Le dernier croissant aux amandes

Tout à l’heure au Kouign Amann j’ai acheté le dernier croissant aux amandes de la journée. Comme la gentille et jolie préposée allait le chercher dans l’armoire, une femme entre, se dirige vers l’armoire aussi, et regarde ma gâterie se faire emballer et laisser un grand vide. Son regard alterne entre l’employée et moi, comme si en nous regardant intensément tous les deux, un nouveau croissant apparaîtra.

Une pensée m’effleure, une envie, un réflexe de galanterie. Et si je lui donnais mon croissant? Mais je me retiens, et je suis fier de moi. C’est un tout petit geste d’affirmation, mais j’ai besoin de poser ces gestes plus souvent. Après tout, j’étais là avant elle.

Évidemment, elle n’était ni grande ni brune, sinon c’aurait été une autre histoire.

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s