Suer

Crisse, j’arrête pas de suer. Je sais très bien pourquoi. Pour qui, en fait. Ça me prend une demi-heure et j’ai les dessous de bras qui trempent dedans, comme vos doigts. C’est tellement sexy. Ensuite je m’en rends compte, et ça me stresse, et je sue encore plus. Et là c’est rendu que je stresse d’avance à l’idée que je vais suer. Ce qui me fait suer encore plus et encore plus vite.

J’en suis réduit à essayer ce truc de Procrastinator. On a bien la science qu’on peut avoir.

Publicités

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s