Bittersweet Symphony

Pour me consoler, mon Shuffle m’a fait un beau cadeau. J’ai mis le pied hors de l’autobus et il a commencé la lecture de Bittersweet Symphony de The Verve, qui a accompagné ma marche jusque chez moi. Le fadeout s’est terminé juste comme je tournais la clé dans la porte. Timing parfait. Et comme toune de marche, Bittersweet Symphony est dure à battre. Chaque pas te fait sentir un peu plus bad ass, jusqu’à que tu te sois prêt à tout arracher.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s